Casa Berardi La Sarre (Québec)

Grâce à l’acquisition de la société Mines Aurizon ltée en 2013, Hecla a pris le contrôle de Casa Berardi, une mine aurifère souterraine située dans l’ouest du Québec, une région stable sur le plan politique et favorable à l’exploitation minière offrant une géologie et des infrastructures attrayantes. En 2015, la mine a produit 127 891 onces d’or à un coût décaissé, déduction faite des crédits liés aux sous-produits (1), de 772 dollars l’once. Le débit moyen de l’usine de traitement a été de 2313 tonnes par jour. On prévoit que la mine permettra de produire 145 000 onces d’or en 2016 à un coût décaissé, déduction faite des crédits liés aux sous-produits (1), de 700 dollars l’once.

(1) Le coût décaissé par once d’or, déduction faite des crédits liés aux sous-produits, est une mesure non conforme aux PCGR dont le rapprochement avec le coût des ventes et autres coûts de production directs et l’amortissement pour dépréciation et épuisement, les mesures conformes aux PCGR dont la correspondance est la plus proche, est présenté à la page d’avis juridiques du présent site Web.

Map - Casa Berardi
Vue d’ensemble et historique

La mine Casa Berardi se trouve à 95 kilomètres au nord de La Sarre (Québec) et chevauche une section de la faille de Casa Berardi d’une longueur de 37 kilomètres.

Les gisements aurifères de Casa Berardi sont situés le long d’un couloir minéralisé est-ouest de cinq kilomètres. Ils incluent les mines Est et Ouest ainsi que les zones Principale. Le gisement aurifère de Casa Berardi appartient à la catégorie des gisements d’or encaissés dans un gîte d’or primaire de l’Archéen. La minéralisation aurifère se superpose sur une pélite graphitique continue correspondant à la surface de faille de Casa Berardi. On trouve l’or essentiellement au sud de la faille de Casa Berardi, et à l’occasion de part et d’autre de cette dernière.

Le projet d’approfondissement du puits de la mine Ouest, dont faisait partie la construction de stations de chargement et d’autres infrastructures connexes, a été achevé au quatrième trimestre 2014, et est  l’amélioration d’améliorer les opérations de la mine en nous fournissant des accès additionnels aux zones 118 et 123, ce qui nous permettra de mieux transporter le minerai et les résidus à partir du sous-sol. L’excavation de la galerie 985 (auparavant appelée galerie 1010) à partir du puits plus profond est en cours. Cette galerie devrait améliorer la ventilation et le transport du matériel et offrir une plateforme à partir de laquelle des forages d’exploration pourront être effectués à des profondeurs accrues.

La société va de l’avant avec la fosse de pilier de la Couronne de la mine Est. Situé à proximité de la mine East, la capitale de ce projet de fosse peu profond devrait être de 39 millions $ sur 5,5 ans, avec environ 20 millions $ en 2016. Le projet a un TRI attendu de 90 % et devrait contribuer 5000 onces en 2016 et environ 30 000 onces de l’or à partir de 2017 et jusqu’à la fin du projet.

Production

Casa Berardi est une mine souterraine sans rails à laquelle on accède grâce à une rampe et un puits qui a produit environ 2100 tonnes de minerai par jour en 2015. Les méthodes d’extraction employées sont l’exploitation transversale par gradins en trous profonds pour les minéralisations d’une largeur égale ou supérieure à 10 mètres, et l’exploitation rabattante longitudinale pour les corps minéralisés plus étroits. Les zones minéralisées classées parmi les réserves ont des épaisseurs variées qui vont de quelques dizaines de mètres à la largeur minimale pour justifier une exploitation, c.-à-d. trois mètres. La plupart des épontes supérieures sont subverticales (55° à 85°), et c’est généralement la faille graphiteuse de Casa Berardi qui se trouve à l’éponte inférieure. Throughput devrait augmenter à 2900 tonnes par jour avec la fosse de pilier de la Couronne de la mine Est.

La mine a produit environ 1,9 million d’onces d’or récupérées depuis que la production a commencé en 1988, dont environ 931 244 onces récupérées depuis que la production a recommencé en novembre 2006.

(exercices terminés le 31 décembre)
2010 2011 2012 2013 2014
Argent (onces) 12,381 25,014
Or (onces) (2) 62,532 128,244
 
Coût décaissé par once d’or ($/oz) (1) $950.79 $826.35
(notes)
(1) Le coût décaissé, déduction faite des crédits liés aux sous-produits, par once d’argent ou par once d’or est une mesure non conforme aux PCGR. Un rapprochement des coûts décaissés par once d’or ou d’argent, déduction faite des crédits liés aux sous-produits, avec le coût des ventes et autres coûts de production directs et l’amortissement pour dépréciation et épuisement (mesures PCGR) est présenté à la page d’avis juridiques du présent site Web.
(2) La mine d’or Casa Berardi a été acquise de Mines Aurizonltée le 1er juin 2013.

PDF de fin d’exercice sur la production

Réserves et ressources

Les données relatives aux réserves minérales prouvées et probables et aux ressources mesurées et inférées sont présentées ci-dessous.

(au 31 décembre 2014, sauf indication contraire)
Tonnes Argent Or Plomb Zinc Argent Or Plomb Zinc
(000) (oz/tonne) (oz/tonne) (%) (%) (000 oz) (000 oz) (tonnes) (tonnes)
Réserves prouvées (1) 1,606 0.15 237
Réserves probables (1) 7,806 0.14 1,100
Réserves prouvées et probables 9,412 0.14 1,337
Ressources mesurées (2) 1,838 0.18  –  – 330  –
Ressources indiquées (2) 9,552 0.11 1,016
Ressources mesurées et indiquées (2) 11,391  – 0.12  – 1,346  –
Ressources inférées (2) 3,710 0.16  –  – 604  –  –
(notes)
Remarque : toutes les estimations sont in situ. Les ressources excluent les réserves. Les totaux peuvent ne pas correspondre au total des éléments, les chiffres étant arrondis.

(1) Les réserves minérales sont calculées selon l’or à 1225 $ l’once et un taux de change entre les dollars canadien et américain de 1,1 pour 1. Réserve diluée à une moyenne de 23,7 % pour une largeur minimale de 3 mètres. Les réserves minérales de la fosse de la mine Est ont été estimées en août 2013 selon l’or à 1300 $ l’once et la parité entre les dollars américain et canadien. Réserve diluée à 20 %. Les réserves minérales de la fosse de la Principale ont été estimées en février 2011 selon l’or à 950 $ l’once et la parité entre les dollars américain et canadien. Réserve diluée à 10%.
(2) Les ressources mesurées, indiquées et inférées sont calculées selon un prix de l’or de 1300 $ l’once et un taux de change de 1 dollar américain pour 1,1 dollar canadien. Les ressources souterraines sont déclarées pour une largeur d’extraction minimale de 2 à 3 mètres. Les ressources minérales de la fosse la Principale ont été estimées selon l’or à 950 $ l’once et la parité entre les dollars américain et canadien. Les ressources minérales de la fosse de la zone 160 ont été estimées selon l’or à 1250 $ l’once et la parité entre les dollars américain et canadien. Ressources diluées à 12 %.

Les exigences de production aux États-Unis en ce qui concerne l’information sur les actifs miniers sont régies par la SEC et elles sont décrites dans le guide no 7 publié par la SEC à l’intention du secteur des valeurs mobilières, intitulé « Description of Property by Issuers Engaged or to be Engaged in Significant Mining Operations » (le guide no 7). Toutefois, la société est également un « émetteur assujetti » sous le régime des lois sur les valeurs mobilières canadiennes, et ces lois exigent que des estimations des ressources et des réserves minérales soient préparées conformément au Règlement 43-101. Le Règlement 43-101 exige que toutes les estimations de ressources et réserves minérales éventuelles soient divulguées conformément aux exigences de ce règlement. Ces renseignements canadiens sont inclus afin de satisfaire aux obligations d’information de la société en vertu de la réglementation de la SEC relative à la divulgation loyale (Fair Disclosure), et afin de faciliter aux investisseurs américains l’accès à l’information accessible au public au Canada.

Les exigences d’information aux États-Unis en ce qui concerne la divulgation des actifs miniers en vertu du guide no 7 sont notablement différentes des exigences du Règlement 43-101 au Canada. Le présent site Web contient un résumé de certaines estimations de la société, non seulement les estimations des réserves prouvées et probables au sens du guide no 7, qui exige la préparation d’une étude de faisabilité « finale » ou « présentable à la banque » démontrant la faisabilité économique de l’extraction et du traitement du minerai selon le prix moyen historique sur trois ans pour toute analyse des réserves ou des flux de trésorerie aux fins de la désignation des réserves, et qui exige que l’analyse environnementale préliminaire ou le rapport connexe soit déposé auprès des autorités gouvernementales concernées, mais aussi les estimations des ressources et des réserves minérales établies conformément aux normes de définition de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole mentionnées dans le Règlement 43-101. Les termes « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources inférées » sont des termes miniers canadiens définis conformément au Règlement 43-101. Ces termes ne sont pas définis dans le guide n° 7 et leur utilisation n’est habituellement pas autorisée dans les rapports et les déclarations d’enregistrement déposés auprès de la SEC aux États-Unis, à moins qu’une loi étrangère ne l’exige. Le terme « ressource » n’a pas la même signification que le terme « réserve ». Selon les exigences du guide n° 7, le matériel décrit comme des « ressources indiquées » ou des « ressources mesurées » serait plutôt désigné par le terme « matériel minéralisé », et il ne pourrait être présenté que sous forme de tonnes et de teneurs seulement, et non en onces. La catégorie des « ressources inférées » n’est pas reconnue par le guide n° 7. Nous recommandons aux investisseurs de ne pas présumer qu’une partie ou la totalité des gisements de minerai de ces catégories sera nécessairement convertie en réserves prouvées ou probables. Les « ressources » comportent un niveau élevé d’incertitude quant à leur existence et quant à la faisabilité de leur exploitation sur les plans économique et juridique. On ne peut présumer que toute partie ou la totalité de ces « ressources » sera nécessairement reclassée dans une catégorie supérieure, ou qu’elle sera nécessairement exploitée de manière rentable. Les investisseurs sont invités à ne pas présumer que toute partie ou la totalité d’une « ressource » existe ou peut être exploitée de manière rentable ou conformément à la loi. Les investisseurs sont plus particulièrement mis en garde sur le fait que même si ces ressources peuvent être exprimées en onces d’argent ou d’or, plutôt qu’en tonnes de minerai et en teneurs d’argent ou d’or estimatives par tonne, cela ne signifie pas que ces matières donneront nécessairement lieu à du minerai exploité et transformé en argent ou en or commercialisable.

PDF de 2014 sur les réserves et les ressources

Exploration

À la mine Casa Berardi, jusqu’à sept foreuses ont été en opération sous terre afin de préciser les ressources actuelles et la conception des chantiers dans les zones 118, 123, 124 et Sud-ouest. Le forage d’exploration souterrain a permis de d’identifier deux régions minéralisées dans la zone 117. Les forages de définition et de production dans la partie inférieure de la zone 118 a croisé une zone de cisaillement d’une largeur de 3 m (10 pi) à 18,3 m (60 pi) qui comprenait des intervalles minéralisés de 0,54 once d’or par tonne sur 6,4 m (25,9 pi) et de 0,48 once d’or par tonne sur 7,1 m (23,2 pi). Cette minéralisation est ouverte vers l’ouest, et des forages plus en profondeur indiquent que la zone continue de plonger vers l’ouest au-dessus du niveau 550 et pourrait nous permettre de délimiter un nouveau bloc minéralisé qui recèle un bon potentiel. Le forage à partir des niveaux 550, 770 et 830 a permis de confirmer la continuité de la minéralisation à teneur élevée dans la zone 123, notamment sur la base d’intersections à 0,76 once d’or par tonne sur 7,4 m (24,3 pi) et à 1,35 once d’or par tonne sur plus de 4,9 m (16,1 pi). Les lentilles de la zone 123 représentent actuellement au moins 396 m (1300 pi) de minéralisation continue en aval-pendage, avec une faille d’une longueur moyenne de 152 m (500 pi). Le forage de définition et dans la zone Principale 124 à partir du niveau 290 s’est poursuivi et a révélé des intersections à teneur élevée, dont 0,53 once d’or par tonne sur 2,4 m (7,9 pi) et de 0,38 once d’or par tonne sur 2,7 m (8,9 pi).

Le forage à partir de la surface dans la zone 124 et des niveaux 250 et 290 continue d’offrir de bons résultats, notamment des intersections à 0,91 once d’or par tonne sur 12,9 m (42,3 pi) et à 0,39 once d’or par tonne sur 11,4 m (37,4 pi). La zone 124 commence près de la surface dans la zone Principale et plonge en continuité jusqu’à 305 m (1000 pi). Le forage est terminé dans cette zone jusqu’à ce que de nouveaux travaux de développement souterrains soient réalisés, mais la lentille est ouverte en direction est. Nous pourrons publier des versions révisées des ressources et des réserves dès que nous aurons reçu toutes les données des analyses de forage. Le forage d’exploration à partir du niveau 810 de la zone 117 que nous avons récemment délimitée a permis de prolonger la zone de minéralisation au nord et au sud de la faille Casa Berardi sur 168 m (550 pi) en plongée. Les résultats de nos plus récents forages comprennent 0,46 oz d’or par tonne sur 4,5 m (14,8 pi) au sud de la faille Casa Berardi, et nos forages actuels auront comme objectif de mieux nous renseigner sur la zone de plongée à proximité de la faille Casa Berardi.

Le forage en surface au sud de la zone Sud-ouest a pris la forme d’une série de trous profonds et de biseaux de trous existants censés croiser la projection de la structure Sud-ouest en aval-pendage et les filons massifs situés sous la zone Lower Inter. Le forage initial a permis d‘intercepter une zone large de 91 m (300 pi) comportant des filonnets de quartz dans les roches volcaniques situées au sud de la faille Casa Berardi. Dans cette large section, on trouve une zone d’une largeur de 19,8 m (65 pi) qui comporte de multiples intervalles où figure de l’or visible dans les filons de quarts sous la zone Lower Inter, dans les environs de la faille Casa Berardi. Les résultats des analyses de forage dans cette large zone minéralisée comprennent notamment 0,23 once d’or par tonne sur 6,5 m (21,4 pi) et 0,18 once d’or par tonne sur 11 m (36,1 pi).

En 2015, nous avons entrepris à Casa Berardi, un dynamique programme de forage souterrain et de surface qui prévoit l’utilisation de 6 ou 7 foreuses sous terre durant la majorité de l’année, en plus de 2 en surface. Le forage de définition et de production est censé se concentrer sur les zones 118, 123, 124, et Sud-ouest, généralement sous forme de forage intercalaire, dans l’objectif de créer des plans de mine pour l’ensemble de ces zones. Nous prévoyons consacrer 3,9 millions de dollars à un forage d’exploration sur 24,4 km (80 000 pi) dans trois régions stratégiques (Mine Est, Principale et Mine Ouest), en fonction d’un système de classement des cibles. Les cibles de la région de la Mine Ouest portent sur les zones 117, Sud-Ouest et Lower Inter, et celles de la Principale portent sur les zones 123 (Golden Pond) et 124 qui longent la faille Casa Berardi. Le forage dans la région de la Mine Est est censé être axé sur la zone 157.

Plans d’avenir

La Société prévoit commencer à produire à partir de l’or le premier puits de surface en 2016. Une fois la fosse de pilier de la Couronne de la mine Est est épuisé, il est prévu que la fosse Principale commencera exploitation pour maintenir les 2900 tonnes par débit de jour.

125 Years of Mining (French)